Voyager en toute sécurité – Haut les jambes!

Boire beaucoup d’eau et bouger le plus possible: un bon plan pour éviter des problèmes veineux lors de longs trajets

Coincé dans un siège exigu, les genoux sous le menton, ceinturé et déshydraté: le voyageur moyen doit souvent passer plusieurs heures de captivité inconfortable à bord d’un avion ou d’une voiture avant d’atteindre sa destination de rêve.

Parfois, le périple se termine par quelques désagréments veineux. Au mieux, les chevilles enflent ou les varices font mal. Au pire, un caillot de sang se forme et peut entraîner une thrombose veineuse, voire une embolie pulmonaire. «Ces deux manifestations sont potentiellement mortelles si elles ne sont pas traitées à temps», prévient le professeur Henri Bounameaux, des Hôpitaux universitaires de Genève.

Après avoir observé plusieurs cas d’accidents de ce type à la descente de l’avion, certains parlent même du syndrome de la classe économique. «En réalité, poursuit cet angiologue (spécialiste des vaisseaux sanguins), ce n’est pas tant le vol en avion qui pose problème que le fait d’être immobilisé pendant plusieurs heures, les jambes pliées, dans un espace confiné. De telles conditions de transport se retrouvent aussi bien en avion qu’en autocar ou en voiture lors d’un long trajet.»

Mesures de prévention

Quand consulter? Lors de douleurs du mollet associées à une enflure et/ou des douleurs pulmonaires, type point de côté ou essoufflement inhabituel. Bon à savoir: une thrombose veineuse peut se constituer pendant le voyage et ne se déclarer que trois semaines après le retour.

Moyennant certaines précautions simples, il est possible de prévenir les troubles veineux liés à un déplacement. Deux mots-clés à retenir: mobilité et hydratation. Lors d’un parcours de plus de quatre heures en voiture ou en car, il est impératif d’interrompre le trajet toutes les deux heures afin de marcher quelques minutes pour activer la pompe musculaire. En train, déambulez dans les corridors sans retenue.

Dans les airs, à défaut de petite promenade, faites régulièrement des flexions et des extensions des chevilles en position assise. Rien de tel pour activer le retour du sang vers le cœur et éviter la formation de bouchons dans les veines.

Deuxième règle à observer: boire beaucoup d’eau et autres liquides à 0% d’alcool. «S’hydrater contribue à la fluidité du sang», insiste Henri Bounameaux.

Enfin, les personnes ayant des antécédents de maladie veineuse ont avantage à passer chez leur médecin traitant avant le grand départ. Un traitement préventif dissipera toute inquiétude. De leur côté, les abonnés aux varices auront la bonne idée d’enfiler des bas de soutien avant de rester scotchés à leur siège pendant des heures. En provoquant une pression à la fois forte et dégressive de bas en haut, ces bas médicaux soulagent efficacement en cas de lourdeurs dans les jambes.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>